La plus grande des micronations !


    Radio Clic FM

    Partagez
    avatar
    Emile Bogendorfer

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 67
    Localisation : Mézénas

    Re: Radio Clic FM

    Message  Emile Bogendorfer le Ven 6 Déc - 11:54

    Lise Carron : Nous retrouvons tout de suite Franck Kerner qui se trouve à la Bourse de Micropolia où règne une certaine agitation. Franck, il semblerait qu'une OPA a été lancée sur une entreprise frencovare, vous nous le confirmez ?

    Franck Kerner : Oui, tout à fait, Lise, il s'agit d'ailleurs de la toute première OPA depuis que notre pays a rejoint EcoMicro. Le cours de l'action Alma Tel a été suspendu, un groupe d'investisseurs de Mézénas vient de lancer une offre publique d'achat, sur cette entreprise. L'entreprise d'Almara a connu ces derniers temps une baisse assez conséquente du cours de son action, puisque celle-ci a perdu 50%. L'action Alma Tel est à 3 R$ et les investisseurs se proposent de racheter les actions pour le double de leur valeur. Ils ont en effet mis 6,000 R$ sur la table afin de racheter la totalité des actions.

    Lise Carron : Selon vous, cette OPA va-t-elle réussir ?

    Franck Kerner : Difficile à dire, une telle opération ne s'est jamais produite jusqu'à présent. En théorie, nul n'est obligé de vendre ses actions, quel que soit le prix proposé. Nous verrons bien comment va réagir Kold Industries, actuel propriétaire d'Alma Tel à l'offre des mézéniens. Si l'OPA réussit, ces derniers mettraient la main sur un catalogue cependant guère étoffé puisque l'entreprise ne produit que quatre produits, entre autres le célèbre Galaxy, mais aussi une tablette tactile dont un exemplaire a d'ailleurs été offert au Président du Krassland, Arnülf Bösemann lors de sa visite à Mézénas. Nul doute que l'ouverture prochaine des échanges commerciaux entre le Krassland et notre pays a aiguisé l'appétit des investisseurs mézéniens et il est fort probable que d'autres opérations de ce type ait lieu dans un proche avenir. C'est peut-être un point sur lequel le gouvernement ou le Parlement pourrait légiférer. A la Bourse de Micropolia, Franck Kerner, pour Clic FM.
    avatar
    Emile Bogendorfer

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 67
    Localisation : Mézénas

    Re: Radio Clic FM

    Message  Emile Bogendorfer le Ven 6 Déc - 18:02

    Lise Carron : Suite et fin de l'OPA sur Alma Tel. Nous retrouvons Franck Kerner.

    Franck Kerner : Coup de théâtre retentissant puisque la société SCBM entreprises a racheté 51% des parts de l'entreprise. La première OPA de la Francovie est donc un échec pour les investisseurs mézéniens !

    Lise Carron : On parle d'une offre de 9,180 R$, vous confirmez, Franck ?

    Franck Kerner : Oui, effectivement, ce qui nous donne une offre bien supérieure à celle des Mézéniens, l'action ayant donc été achetée 18 R$ l'unité, soit 6 fois son cours normal. Espérons que la société SCBM fasse des affaires dans les mois qui viennent pour éponger cette dépense faramineuse. Un expert économique, à qui j'ai demandé une réaction, en particulier sur la phrase de Valérie Caterin qui a dit qu'elle faisait ça pour défendre une PME de la menace d'une fermeture, m'a répondu qu'il n'était pas étonné d'un tel cynisme. Selon lui, si SCBM a mis autant d'argent sur la table, c'est bien pour en tirer un avantage et (je le cite) "tout le reste n'est que de la communication, du baratin, défense d'une PME, mes fesses ! Kold était pris à la gorge et il a cédé sous la pression !" (fin de citation).

    Lise Carron : A-t-on des informations sur les investisseurs mézéniens ?

    Franck Kerner : Non, il ne nous a pas été possible d'en apprendre plus pour eux, car comme la coutume locale le permet, n'importe quel habitant de Mézénas peut acheter les actions d'une entreprise en passant par un compte du Clan, ce qui lui permet un total anonymat pendant l'opération. Mais bien sûr, ces investisseurs auraient été obligés de révéler leur identité en cas de réussite de l'OPA, pour être en règle vis-à-vis de l'État. Mais peut-être n'en resteront-ils pas là et tenteront autre chose prochainement ! Franck Kerner, en direct de SCBM entreprises, pour Clic FM.
    avatar
    Emile Bogendorfer

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 67
    Localisation : Mézénas

    Re: Radio Clic FM

    Message  Emile Bogendorfer le Sam 7 Déc - 19:27

    FLASH SPÉCIAL


    Lise Carron :


    Ça ne se passera pas comme ça, ils ne nous auront pas !

    Mesdames et messieurs, nous sommes actuellement assaillis par les forces d'un gouvernement fasciste, qui est au main de l'ennemi qu'il prétend combattre ! Vous devez vous dresser contre l'oppresseur qui nous dirige !

    Nous sommes innocents des crimes dont on nous accuse ! Il s'agit de...









    L'émission fut brutalement interrompu. Des hommes du GEG, emmenés par la Générale Lefesbure pénétrèrent dans les locaux.

    En un instant, la radio fut investie et la station cessa d'émettre aussitôt.






    FIN DES PROGRAMMES
    avatar
    Jean Coty

    Messages : 3296
    Date d'inscription : 02/07/2013
    Age : 76
    Localisation : Palais des Louvrières (Hé oui! Je t'ai eu Bog!)

    Re: Radio Clic FM

    Message  Jean Coty le Jeu 12 Déc - 10:38

    Pour le retour de Clic FM, ce fut André Caterin qui commença par une grosse émission


    André Caterin

    Bonjour à Tous, vous êtes sur Clic FM et il est 11 heure.

    Tout de suite, une rubrique spéciale... Elections Municipales! Avec, pardonnez l'expression, en "guest star" Marie-Hélène Denièvre Chaatelain, candidate MPF à Micropolia.

    Mais avant, faisons le tour des villes, de ce qu'il se passe en Francovie... Hé bien il ne se passe pas grand chose à cause de l'Etat d'Urgence. Les campagnes sont faibles et molles à cause de l'interdiction de se réunir à cause de l'Etat d'Urgence.

    A Evrain, une seule candidate en course, Hélène du Chapelain pour qui la Mairie semble d'ores et déjà conquise par défaut.
    A Almara, c'est une élection Bipartiste où Dana Lambert semble pressentie pour être réélue.
    Même chose à Rémipolis, où c'est la Liste De Kaulle qui l'emporterait.

    Quand à Picabie, les élections semblent si verrouillées que l'on douterais du respect de la loi sur les Conseils Locaux là-bas. Ce qui est interéssant, c'est la liste officielle de Magellan qui comporte autant des Nationalistes du PNIP que Maurice Portalys ou, en suppléant... Vincent Picaban! Le Ministre de l'Economie lui-même sur une liste alliée au PNIP. Quand même, quand on pense que hier Vincent Picaban déclarait être aux antipodes politiques de son frère, on est en droit de de se demander si on est pas en train de se payer de notre tête.

    Surtout que cette question là en pose une autre: "Le MPF approuve t'il cette alliance locale?"



    Quand aux autres villes, on se demande si elle sont en période électorales...Sauf au Comtat où se produit la campagne la plus intéressante. Le MPF perdrait tous ses sièges sauf celui de Roger de la Pléssaillère, et encore, il ne s'en sortirais que dans le cas où il serait face au FNDC. Dans le cas d'une triangulaire FNDC-MPF-PTEF, il serais défait.

    Quand à Brigitte Bregen, tous les indicateurs prédisent sa défaite dès le Ier tour à la mairie du Comtat ce qui serais, décidément, un très mauvais signal pour le MPF.  

    Enfin, il y a Micropolia où la bataille n'est pas entre la droite et la gauche mais... le MPF contre le MPF. Pouffiaud vs Denièvre-Chatelain.

    Avec nous, la candidate officielle du MPF à Micropolia, Marie-hélène Denièvre Chatelain. Bonjour, Marie-Hélène.


    MHDC

    Bonjour, André.

    AC


    Alors, Marie-Hélène, vous êtes candidate à Micropolia. Candidate officielle du MPF mais mise en danger, vous êtes troisième au sondage, par le dissident Sylvain Pouffiaud. Votre avis sur sa candidature?

    MHDC


    Elle est regrettable. Fortement regrettable. Elle risque de faire perdre du crédit au MPF et surtout de son unité. Le MPF a été fondé avec la promesse de ne pas faire de luttes internes comme au PTF mais ça reprend. 

    De plus, si Sylvain Pouffiaud voulais faire un recours, il pouvait toujours saisir le Conseil National du MPF qui est l'instance décisionnelle du MPF au lieu de mener une campagne dissidente qui provoque 2 fois plus de coûts financiers, une division des voix. Bref, cela crée un terrain favorable pour la victoire du PLF et de son absence totale de programme.

    AC


    Roger de la Pléssaillère a demandé une réunion du Conseil National du MPF pour décider du sort de Sylvain Pouffiaud. Vous êtes une des chefs de ce Conseil, soutiendrez vous une mesure d'exclusion?

    MHDC


    Non. Non, parce que je pense avant tout que c'est un malentendu très fâcheux. Cela ne doit pas aboutir à la division du MPF. Cela ne serais pas bon et serais regrettable. Monsieur Pouffiaud est quelqu'un que j'estime, que le Président de la République estime. C'est un membre important, quoique un peu turbulent mais qui ne l'est pas? C'est un membre important de notre parti.

    C'est pourquoi je l'invite à se rallier officiellement à la candidature officielle du MPF. Il sera pardonné et il pourra obtenir un autre poste où ses qualités seront appréciés.

    AC

    Autre question, à Picabie, le Ministre de l'économie, Vincent Picaban apparaît comme suppléant dans une liste portée par Antoine Magellan, chef d'un grand groupe économique, et où l'on trouve des personnalités controversées du PNIP.

    Qu'elle est votre réaction? Cela a t'il été approuvé par le MPF?

    MHDC

    Ecoutez, Vincent Picaban fait ce qu'il veut mais, oui, je m'étonne de sa présence sur cette liste... Même comme suppléant. Sur la liste d'un homme qui verrouille clairement les élections locales.

    Vous savez comment appellent le Conseil Local les opposants de Magellan: "La dictature Magellane". 

    AC


    Pensez vous que Vincent Picaban doive s'expliquer?

    MHDC


    Oui, il doit s'expliquer devant les Francovars et devant le Conseil National du MPF. La lutte contre le pouvoir des grands financiers et contre les Anti-républicains est un fondement de l'engagement du MPF. A mon sens, une telle alliance serais synonyme d'une exclusion du MPF.

    AC


    Des mots forts de Madame Denièvre Chatelain. A présent, parlons de vous, de votre campagne. N'est ce pas trop dur de faire campagne alors qu'il y a l'Etat d'Urgence?

    MHDC


    Si, évidemment. Mais il y a des moyens alternatifs. Je dialogue beaucoup sur les forums avec les électeurs. Un membre de mon équipe m'a même proposée de faire un meeting sur internet.

    AC


    Vous avez présenté ce matin votre programme électoral. Certains parlent de votre programme comme un programme volontariste, ambitieux. Un peu trop même.

    MHDC


    Est-ce un mal? Est-ce un mal de vouloir le meilleur? Je propose un programme fort de propositions. Ce programme est là pour redresser la barre à Micropolia. Il faut balayer les mois de mauvaise gestion.

    Comme l'à dit Sylvain Pouffiaud, Micropolia n'est pas un trophée. C'est une ville, avec des habitants qui ont des attentes. 

    AC


    Votre programme comporte de nombreux projets. Notamment sur la délinquence où vous proposez la création d'un réseau de vidéo-surveillance. N'est-ce pas contraire aux idées habituelles de la gauche?

    MHDC


    Vous savez, il n'existe pas de pensée unique. Je suis pour la vidéo-surveillance car elle va permettre de lutter efficacement contre le trafic de drogue qui est en expansion dans la capitale. Ce trafic, il faut le combattre. Il faut combattre cette drogue venue des banlieues et qui se répand dans la ville de Micropolia.

    Cette économie de l'ombre doit cesser. Elle doit cesser parce qu'elle tue, parce qu'elle fait souffrir.

    AC


    Vous prônez aussi la création d'une Police Anti-Drogue...

    MHDC


    Elle est nécéssaire. Il est nécéssaire d'avoir des policiers entièrement ancrée dans cette mission. 

    AC


    Bon, c'est la fin de notre émission. Nous avons déjà dépassé le temps de l'émission. Je vous remercie tous de nous avoir suivis.
    avatar
    Jean Coty

    Messages : 3296
    Date d'inscription : 02/07/2013
    Age : 76
    Localisation : Palais des Louvrières (Hé oui! Je t'ai eu Bog!)

    Re: Radio Clic FM

    Message  Jean Coty le Jeu 12 Déc - 17:45

    AC

    Bonsoir à tous, vous êtes sur Clic FM et pour continuer la spéciale Election, nous recevons Sylvain Pouffiaud, candidat MPF dissident à Micropolia.

    Bonsoir, Sylvain, comment allez vous? Confiant?

    Sylvain Pouffiaud

    Bonsoir monsieur Caterin.

    Ecoutez , oui je suis très confiant.

    AC

    Parlons d'abord de votre candidature. Vous êtes candidat dissident du MPF à Micropolia. Pourquoi une telle dissidence?

    Sylvain Pouffiaud 

    Pour une raison extremement simple. Il n'y a pas eu de choix des investitures locales. Aucune période de candidature n'a été ouverte et nous n'avons pas été consulté pour leur choix.



    AC

    Mais aujourd'hui, Madame Denièvre-Chatelain à admis des ratés, sur notre antenne. Mais elle a dit que vous pouviez faire un recours auprès du Conseil National du MPF. Mais elle dit aussi qu'il faut garantir l'unité du MPF et que votre candidature menace de faire gagner la droite.

    Elle va même jusqu'a proposer votre retrait en sa faveur. Seriez vous prêt à retirer votre candidature en promesse d'un meilleur poste à venir?

    Sylvain Pouffiaud :

    Non je n'ai pas cette logique des postes.
    Je veux etre Maire de Micropolia pour les Micropoliens.
    Le fait est que je suis celui qui a le plus de chance de gagner , nous le voyons dans les derniers sondages. Cependant meme si j'aimerais qu'elle se retire pour donner plus de chance à la gauche de gagner , si elle se maintient cela ne me dérange pas. Les militants du MPF me soutienne , je suis donc légitime à me presenter.


    AC

    Pourtant, la seule personne a avoir présenté un programme, c'est Madame Denièvre Chatelain. A quand le votre?

    Sylvain Pouffiaud :

    J'ai été le premier à faire un meeting , elle a été la première a presenter un programme.
    Ce programme je vais le presenter demain mais les micropoliens le connaissent déja avec mon bilan à la Mairie de Micropolia où j'ai été le seul maire a avoir agit pour notre ville.



    AC

    Justement, quelles seront vos priorités pour Micropolia?

    Sylvain Pouffiaud :

    La sécurité , le Sport , le developpement économique , le developpement de l'urbanisme , le developpement culturel et le developpement ecologique.
    En fait c'est de placer la ville de Micropolia au centre de la Francovie , à la place qu'elle mérite !

    AC

    En vérité, vous ne proposez donc pas grand chose de différent de votre concurrente. Après, ça dépendra de qui les citoyens veulent. Concernant le candidat du PLF, quel est votre avis sur son inexistante campagne qui pourtant risque de gagner?


    Sylvain Pouffiaud :

    Ecoutez on est du meme parti , il y aura forcément des similitudes , le fait est que j'ai l'experience derrière moi , elle non , j'ai la légitimité , elle non , mais cela ne veux pas dire que je m'entend mal avec elle.
    Ecoutez c'est une habitude malheureusement l'absence de campagne. Julie Delaire avait fait pareil et au final elle a été une très mauvaise maire , malheureusement je ne pense pas que le candidat du PLF veux vraiment etre maire sinon il ferait campagne.

    AC

    Parlons de légitimité. La polémique enfle ce matin depuis que nous avons apprit que Vincent Picaban, votre collègue, était suppléant sur la liste officielle à Picabie. Liste officielle qui compte des membres du PNIP et Antoine Magellan, grand PDG.

    Le MPF fait de ses fondement la lutte contre la collusion Entreprise et politique, et contre le PNIP. Quelle est votre réaction?

    Sylvain Pouffiaud :

    Vincent Picaban est autant mon collègue que celui de  Madame Denièvre Chatelain. Très sincerement je ne m'y suis à peine interessé. Je n'ai pas vu Monsieur Magellan sur la liste mais c'est certain qu'il controle le Clan , il est Patriarche après tout et donc comme dans d'autres clans très puissant , trop puissant. Le Conseil Local de Picabanie a toujours été remplis des vices-patriarches dont est Vincent Picaban. Cependant l'alliance avec le PNIP m'inquiete mais dans ce cas il faut sortir du gouvernement puisque le FCF soutiens le meme candidat que le PNIP à Comtat-Francovin. Il faut voir les circonstances locales mais encore une fois j'ai déja expliqué mon avis sur la question , j'étais le seul jacobin - pro Micropolia au sein du PPC et je l'avais déja payé à l'epoque , d'où mon coup de gueule contre Emile Bogendofer au sein du PTF. 


    AC

    Et ce sera le mot de la fin.

    Bonsoir, Monsieur Pouffiaud.




    Sylvain Pouffiaud :


    Merci de m'avoir invité et bonne fin de semaine à vos auditeurs d'où qu'ils viennent.
    avatar
    Emile Bogendorfer

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 67
    Localisation : Mézénas

    Re: Radio Clic FM

    Message  Emile Bogendorfer le Dim 15 Déc - 19:15

    Émission Spéciale Municipale Décembre 2013 à Micropolia



    Franck Kerner
    : Madame, Mademoiselle, Monsieur bonsoir. Les Micropoliens votaient aujourd'hui pour élire leur maire. Élection un peu particulière puisqu'elle voyait s'affronter Marie-Hélène Denièvre Chatelain, une candidate du MPF soutenue comme au niveau national par la FCF, le candidat du PLF Alain Hembert, soutenu par le PTEF et Sylvain Poufiaud, dissident-MPF, qui a bénéficié du retrait in extrémis du candidat du PNIP, ce qui lui a valu d'être suspendu de son parti. Tout de suite, en direct d'un des bureaux de vote, nous retrouvons Lise Carron. Lise, vous avez, je crois une première estimation à nous donner ?

    Lise Carron
    : Oui, Franck, la tendance se confirme depuis 17h déjà, Alain Hembert l'emporterait assez confortablement sur la candidate du MPF, il obtiendrait entre 36 et 40% des voix. Marie-Hélène Denièvre Chatelain aurait entre 31 et 34%. Quant à Sylvain Poufiaud, il a perdu son pari malgré un retrait en sa faveur du candidat du PNIP, un soutien qui lui a semble-t-il causé beaucoup de torts puisqu'il arriverait 3ème avec moins de 30% des voix, probablement aux alentours de 27-29%. Les chiffres ne sont pas très précis, mais c'est une certitude : Alain Hembert remporte la municipale à Micropolia !
    avatar
    Emile Bogendorfer

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 67
    Localisation : Mézénas

    Re: Radio Clic FM

    Message  Emile Bogendorfer le Dim 22 Déc - 15:09

    BANDE-ANNONCE



    Franck Kerner :



    Ce soir, dès 20h30, retrouvez-nous sur Clic FM pour une émission exceptionnelle, entièrement consacrée aux résultats du référendum sur la Constitution.

    Nous aurons avec nous sur notre plateau diverses personnalités, dont Sathia Seborova, leader du PTEF.

    Alors que divers instituts de sondage nous prédisent une victoire du NON, alors que plusieurs personnes ont émis des réserves sur la manière dont cette réforme a été menée, le pouvoir du Président Coty est-il remis en question ?

    Nous en débattrons ce soir, sur Clic FM !
    avatar
    Emile Bogendorfer

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 67
    Localisation : Mézénas

    Re: Radio Clic FM

    Message  Emile Bogendorfer le Dim 22 Déc - 19:30

    Franck Kerner : Madame, mademoiselle, monsieur bonsoir. Les bureaux de vote ont fermé depuis 30 minutes. Hier et aujourd'hui, les Francovars étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur la réforme de la Constitution.

    La Cour Suprême va d'un instant à l'autre annoncer les résultats et bien entendu nous vous les communiquerons en direct.

    Pour débattre avec nous de ce référendum, nous avons invité diverses personnalités du monde politique mais aussi juridique.

    Madame Seborova, la Secrétaire Nationale du Parti Travailliste et Écologiste nous rejoindra en fin d'émission mais je vais dès à présent vous présenter mes autres invités.

    Maître Ghislaine du Maurier est avocate, spécialiste en droit des affaires mais aussi diplômée en droit constitutionnel. Bonsoir Madame.

    Ghislaine du Maurier : Bonsoir.

    Franck Kerner : Bernard de Montmaroilles est quant à lui professeur de droit. Bonsoir Monsieur.

    Bernard de Montmaroilles : Bonsoir.

    Franck Kerner : Vous êtes également l'auteur d'un roman policier intitulé Avocat aux crevettes, l'histoire d'un meurtre dans le domaine de la haute gastronomie. J'ajoute que, contrairement à Maître du Maurier, vous êtiez plutôt opposé à cette réforme. Tout de suite, je souhaiterais... Ah, j'ai en ligne Lise Carron, en direct de la Cour Suprême. Lise, vous m'entendez ? La Cour Suprême a-t-elle rendu son verdict ?

    Lise Carron : Eh bien, non, ça n'est pas encore fait mais ça ne saurait tarder. Cependant, certaines informations ont filtré et cela s'annonce plutôt mal pour les partisans de la réforme, le NON recueillerait entre 77 et 82% selon des estimations. Ce serait donc un rejet massif de cette réforme.

    Franck Kerner : Maître du Maurier, tout de suite, une réaction.

    Ghislaine du Maurier : Si ces chiffres sont confirmés, je suis bien entendu très triste. Mais, si vous me permettez déjà de donner un avis, tout cela est le résultat d'un travail de sape mis en place par un petit groupe de personnes qui n'ont eu de cesse de démonter cette réforme, la plupart du temps en avançant des arguments totalement ridicules !

    Bernard de Montmaroilles : Le travail de sape, c'est le Président Coty lui-même qui l'a commencé, en voulant détricoter tout ce que les fondateurs de la IIIème République ont mis sur pied à travers notre Constitution qu'il n'était pas nécessaire de réformer, Madame du Maurier !

    Ghislaine du Maurier : Tout ce que le Président Coty voulait faire c'est par exemple rendre la justice plus efficace, en la divisant en plusieurs tribunaux, qui se seraient chargés soit des délits, soit des crimes, des différends administratifs ou économiques et vous et moi savons très bien que sur ce point précis, la réforme a été plutôt bien accueillie par les magistrats ! Il voulait créer un Conseil Constitutionnel, comme il en existe dans d'autres démocraties où cela fonctionne très bien ! Il voulait rapprocher les Francovars des dirigeants du pays, par l'élection d'une partie des députés dans des élections au niveau local, ce qui était d'ailleurs réclamé par bon nombre de...

    Bernard de Montmaroilles : Et il voulait encore plus diminuer le pouvoir des Clans ! Les députés n'auraient plus été élus par les Clans !

    Ghislaine du Maurier : Alors ça ! Je suis heureuse que vous en parliez car je pense que c'est une erreur de dire cela ! Cette réforme n'aurait nullement empêché les Clans de participer à l'élection des députés !

    Bernard de Montmaroilles : Madame du Maurier, enfin, soyons sérieux ! Avez-vous lu l'article, Madame ? Auparavant, la Constitution disait : Les députés à l'Assemblée Nationale sont élus par les Clans et par la population au suffrage universel direct. La mention "par les Clans" avait été supprimée par cette réforme !

    Ghislaine du Maurier : Monsieur de Montmaroilles, comme vous le savez, le Président de la République est élu en partie par les Clans, n'est-ce pas ?

    Bernard de Montmaroilles : Je ne peux le contester.

    Ghislaine du Maurier : Très bien. Et je suis certaine que vous êtes capable, de mémoire, de me dire dans quel article de la Constitution cela est précisé, n'est-ce pas ?

    Bernard de Montmaroilles : Oui, bien entendu, il est évident que les fondateurs l'avaient dit dans la première Constitution... enfin, je crois que c'est dans... Attendez, il y a le préambule et puis...

    Ghislaine du Maurier : Ne cherchez pas, Monsieur, ça n'est écrit nulle part ! Dans aucun article de la Constitution il n'est dit que le Président de la République est élu par le peuple et par les Clans ! Pourquoi n'a-t-on pas entendu à l'époque Monsieur Kikojiro manifester son désaccord, lui qui faisait justement partie de ces fondateurs ?

    Bernard de Montmaroilles : Je... mais enfin, tout ceci est...

    Ghislaine du Maurier : Les fondateurs (dont Monsieur Kikojiro) n'ont pas voulu indiquer que le Président de la République serait élu par le peuple et par les Clans et cela a ensuite été rajouté, dans une loi électorale. Je pense que Monsieur Kikojiro, en appelant à voter contre cette réforme, a uniquement pensé que cela lui donnerait l'opportunité d'être sur le devant de la scène, afin de préparer son retour en politique. La réforme n'était qu'un prétexte ! Ce qu'il n'a apparemment pas compris, c'est qu'en agissant ainsi, il a servi de caution morale, en tant qu'ancien Président de la République, à un groupe de personnes qui ont un tout autre objectif en tête ! Ces personnes, ce sont...

    Franck Kerner : Je me permets de vous interrompre, car les résultats officiels viennent de tomber. Notre estimation était juste puisque le NON l'emporte avec 79,07%. Madame, Monsieur, je souhaiterais que nous avancions dans le débat, alors que Madame Seborova vient de nous rejoindre. Pensez-vous, les uns et les autres, que le Président Coty doit démissionner après un tel revers ? Madame Seborova, à vous la parole.

    Sathia Seborova : Tout d'abord, je tiens à exprimer ma consternation face à ce résultat. Il y a eu visiblement une mauvaise communication qui a été faite au sujet de cette réforme, il aurait fallu plus de pédagogie, plus d'explications. Madame du Maurier l'a très bien dit tout à l'heure, si la réformé avait été acceptée les députés auraient toujours été élus par le peuple et par les Clans et les adversaires de cette réforme n'ont pas hésité à mentir sans aucun scrupules afin de parvenir à leur fin ! J'ajoute qu'un autre point qui a soulevé une contestation, c'est le fait que les Chefs de Clan n'ont pas participé à l'élaboration de cette réforme. J'avoue avoir été stupéfiée quand j'ai appris que l'ancien Président Kikojiro a affirmé que (je le cite) "les premiers représentants du Peuple en Francovie, ce sont les Chefs de Clans" ! C'est proprement scandaleux de dire des choses comme cela ! Dans une démocratie parlementaire, les premiers représentants du peuple, ce sont les députés, c'est une évidence pour tous ceux qui sont attachés à cette démocratie et je crains que Monsieur Kikojiro, hélas, n'en fasse pas partie. Quant au reste, il serait absurde de demander la démission du Président de la République à deux semaines à peine de la prochaine Présidentielle.

    Ghislaine du Maurier : C'est un avis que je partage.

    Bernard de Montmaroilles : C'est aussi mon cas. J'étais opposé à cette réforme, le peuple s'est massivement prononcé contre et j'en suis heureux. Mais le Président de la République doit rester en place, ça tombe sous le sens.

    Franck Kerner : Eh bien je suis heureux de constater que ce débat nous aura permis d'apprendre que malgré des différences de point de vue, il y a un sujet sur lequel vous êtes d'accord ! C'est le mot de la fin. Je souhaite une bonne soirée à nos auditeurs, avec les programmes de Clic FM.

    Contenu sponsorisé

    Re: Radio Clic FM

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 15:53